Qui se souvient du goulet de Stella plage (par Denis Bonvincko) ?

Pour l’enduro du Touquet nous étions toujours une bande de potes à nous rendre sur place. Inutile de vous dire que la fête était le mot d’ordre : nous dormions sur place dans les dunes autour d’un feu de bois et faisions le nécessaire pour ne pas avoir froid.. (no comment).. Oui nous étions jeunes dans les années 80, mais aujourd’hui du haut de mes 62ans je reste toujours nostalgique du goulet où nous nous installions toujours au petit matin (disons… au petit matin avancé vers 11h00). Des milliers de personnes venaient s’y grouper et l’animation y était des plus démoniaque : rien à envier à l’ambiance d’un stade de foot ! Chants, encouragements, entraide et plaisir de vivre. Une fois le départ donné, les 1000 motos venaient s’engouffrer dans ce goulet d’étranglement et la masse se ceignait alors en deux groupes : les pro qui passaient coûte que coûte et les autres : Ensablement, chutes, moteurs cassés, cris, rage et bonheur pour les spectateurs actifs que nous étions (nous n’hésitions pas à aider les plus malheureux à sortir du sable etc…). Le tout dans un vacarme de moteurs assourdissant et sous une délicieuse fumée bleue odorante à l’huile de ricin. Un doux déluge mécanique hors norme que je regrette aujourd’hui, un temps ou l’Enduropale était d’une autre dimension pour les passionnés de deux roues que nous sommes et que nous sommes restés, malgré l’écologie…

Goulet de stella plage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.